Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Je râle donc je suis

Le PS manman contre le PS moinsmoins

8 Janvier 2011 , Rédigé par jeraledoncjesuis.over-blog.com Publié dans #articles partagés

Journal de campagne sur le net - semaine 6

 http://a21.idata.over-blog.com/575x382/3/46/43/71/Frederick/2011-01/SR-Bagneux-duree-legale-W-04-05-01-2011/ALeqM5iy0wMJX2hC7MVDspQhKvoHI4tT1A-AFP.jpeg

Cette semaine, c'est le buzz lancé par Manuel Valls qui a occupé une grande partie des commentaires sur le net. Sa proposition de remettre en cause les 35H a été rejetée par l'ensemble des socialistes mais a rempli d'aise les plus durs de l'UMP.

Les journalistes et commentateurs du web se sont demandés quel pouvait bien être le but recherché par le candidat aux primaires socialistes. En effet, cette proposition est tellement décalée. Certes, il voulait faire parler de lui et le résultat a été au delà de ses attentes. Cependant, faire un coup médiatique sur une proposition digne d'un candidat de l'UMP ce n'est pas ce qu'on aurait pu espérer de lui.

Au final avec le journaliste @samuellaurent nous en avons conclu que l'objectif de l'opération était sans doute de faire plus de buzz que Ségolène tout en la contournant par la droite. 

Car si Manuel Valls voulait véritablement séduire le peuple de gauche, il proposerait autre chose qu'une vague resucée du "travailler plus pour gagner plus" de Sarkozy. Une promesse dont on sait tous qu'il s'agit d'un échec complet. Alors Manu a-t-il été envoyé au carton pour marginaliser Ségolène et faire une pierre deux coups en gauchissant DSK ?

Franchement qu'est-ce qu'il lui a pris ? Est-ce au PS de faire le jeu de l'UMP dans le toujours moins social, dans le toujours moins d'acquis. Alors que les ténors de la droite rivalisent dans les projets de casse de la sécurité sociale, des services publiques ou du code du travail, faut-il leur faciliter la tâche ? Déjà Martine avait ouvert la voie dans la remise en cause de la retraite à 60 ans. Et qu'espérer de DSK qui dans le cadre du FMI fait subir des purges sociales terribles aux peuples victimes des spéculateurs.

A côté d'eux, Ségolène en a fait sourire certains avec ses voeux. Car elle au moins, pense à ceux qui souffrent et qui subissent douloureusement les effets de la crise financière. Lorsqu'à Bagneux elle parle des difficultés des familles monoparentales et souhaite que les politiques familiales reviennent à l'ordre du jour, Libération parle de gauche "manman". La gauche qui protège, celle qui aide à grandir, pas celle du retour en arrière et du toujours moins.

Alors que les français sont les plus pessimistes du monde d'après un sondage, il faut que la gauche leur donne un peu d'espoir. De l'espoir dans un avenir plus radieux pour eux et pour leurs enfants. Du rêve peut-être mais c'est aussi cela la politique.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article