Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Je râle donc je suis

Primaire : la drôle de campagne

27 Août 2011 , Rédigé par Djoulf Publié dans #articles partagés

Mon journal de campagne sur le net - semaine 34

 

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/3401314283042.jpg

 

Cette semaine, je vais vraiment râler ! Oui, alors qu'on devrait tous faire un foin d'enfer pour appeler à voter pour la primaire de gauche, cette évolution majeure de la vie politique française, il ne se passe rien ! En tant que cyber-militant, on est là, l'arme au pied comme les soldats de l'an 40 attendant un ennemi invisible. C'est la drôle de campagne. Et franchement, on s'emmerde !

 

C'est simple, dès qu'on essaie de vanner un temps soit peu, comme par exemple en ce debut de semaine avec la sortie de Hollande "je suis neuf", la police de LA CHARTE pro-Hollande nous tombe dessus. C'est qu'ils sont nombreux à veiller au grain les poulets hollandais ! 

 

De plus, ils ont dû aussi se partager la surveillance des "trolls" Ségolénistes (troll=polémiste) car j'ai l'impression que j'ai souvent le même qui me tacle dès que je balance un tweet pas trop favorable à son idole.

 

Alors, non seulement ils veulent nous remettre dans le droit chemin de l'orthodoxie chartée mais, ils prétendent aussi nous donner des "conseils d'amis". C'est qu'ils doivent tous penser que nous ne sommes que des blaireaux perdus sur le net tout droit sortis de nos campagnes (ou banlieues). Moi et mes "acolytes", nous n'y connaissons rien en cyber-militantisme (même si la majorité d'entre nous sont actifs depuis 2006). Eux au moins, ils ne "floodent" pas (ne matraquent pas) sur Twitter comme sur "des places de marché en liesse". Ce sont des militants fins et efficaces, eux !. 

 

Mais, bon je vous rassure, ils nous "aiment bien" puisqu'on est "tous de la même famille". C'est vrai qu'on ne sait jamais, il leur faudra peut-être nos voix au second tour si jamais les sondages n'étaient pas bidons.

 

C'est que le père Hollande, il veut passer entre les gouttes de la primaire sans broncher, tout en surfant sur la vague des sondages qui manipulent l'opinion. Mais, l' "ami de la famille" va falloir aligner les idées et les défendre ici ou ailleurs avant d'être élu ! Une campagne électorale, même une primaire, c'est du débat et des critiques. 

 

Ce qui est rassurant, c'est que les partisans de Martine (média compris : Cf. l'éditorial de Laurent Joffrin hier) sont prêts à en découdre. Ouf, avec l'université d'été du PS, il va y avoir un peu d'ambiance. Enfin ! 

 

Mais, je veux rassurer nos amis "surveillants" hollandais, nous ne sommes pas des bourrins sans mémoire. La bataille sera factuelle et sans attaques de personne. La machine à perdre, nous avons vu ce que cela avait donné en 2007 et nous ne souhaitons pas (nous plus que tout autre) que cela recommence ! 


 


 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article