Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Je râle donc je suis

Ségolène please "never complain, never explain"

11 Décembre 2010 , Rédigé par jeraledoncjesuis.over-blog.com Publié dans #articles partagés

Journal de campagne sur le net - semaine 2

 

Passé le choc de la candidature, la campagne a pris son rythme de croisière. Cette semaine plusieurs évènements ont animé le débat sur le net.

En premier lieu, le déplacement de Ségolène Royal à Cergy où elle est apparue fidèle à son habitude proche du peuple et à l'écoute des difficultés de ses concitoyens. Le buzz a plutôt porté sur la pitoyable contre-attaque de Martine Aubry dans un registre plus discret dans une autre ville de banlieue le même jour. La comparaison des images des deux candidates (l'une déclarée et l'autre en sommeil) est saisissante. Autant l'une est à l'aise parmi les gens autant l'autre semble s'ennuyer ferme à serrer des louches !

Que lui reproche-t-on cette semaine sur le web ? Une proportion à jouer les victimes...même si plus que d'autres elle est sans cesse attaquée tant en interne qu'à l'extérieur de son parti. Le journaliste de Marianne2.fr @Soubrou m'a même rétorqué que si elle ne voulait pas être attaquée, elle n'avait qu'à faire dans l'humanitaire. 

Autre buzz de fin de semaine la demande qu'elle a adressé à Fillon de "faire des excuses aux français"http://www.lexpress.fr/pictures/100/51403_segolene-royal-candidate-aux-primaires-du-ps-en-vue-de-la-presidentielle-le-8-decemubre-2010-a-cergy.jpg pour les avoir pris pour des cons dans le cafouillage de com' autour de la neige en région parisienne. Cette demande rappelant d'autres pardons a suscité de nouveaux sarcasmes. Les français (ou du moins journalistes et blogueurs) étant plus du genre à apprécier le "never complain, never explain" à l'image de la royauté anglaise.

Car notre président ne doit ni se plaindre, ni demander pardon. C'est qu'il nous faut un monarque, un demi-dieu tout puissant ! Mais bon, nous sommes en 2010, nous allons élire un humain ! Certes quelqu'un d'exceptionnel avec une santé de fer et une détermination hors du commun. Mais, pas quelqu'un qui va guérir la France par l'imposition des mains, juste quelqu'un comme nous, proche de nous, avec ses forces et ses faiblesses...Mais y sommes-nous prêts ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article